Le tissage végétal, poésie de la Nature à domicile

Inviter la nature dans nos demeures est l’un de mes passe-temps favoris, alors j’avais envie de vous proposer une autre manière de végétaliser et enchanter votre terrier. Peu importe le style et l’ambiance de votre décoration intérieur ou l’espace disponible.

Les végétaux se présentent à nous sous plusieurs formes, qu’il s’agisse de morceaux de coton traînant au fond d’un tiroir, de raphia, de lierre, de feuilles de maïs ou tout autre chose.

Tisser les végétaux est une activité ludique et sensorielle qui fera de chaque promenade, l’objet de récoltes et de recherches de nouveautés à intégrer dans un tissage.

Ces ouvrages pourront, à tour de rôles, orner les murs d’un habitat, enchanter un coin de demeure ou devenir un cadeau simple et poétique dans un esprit bohème.

Outre l’aspect esthétique de l’activité, tant de minutie permettra (à tous et toutes) de se relaxer, de se surpasser et aussi de favoriser la créativité. En effet, il vous sera possible de décliner ce D.i.Y de la manière qui vous plaira ; De plus, elle ne nécessite pas de grand budget : Les plus chanceux possèderont un métier à tisser et les autres, vont l’improviser car l’impossible n’est pas une notion que je souhaite partager au sein de mes articles.

Le matériel indispensable :

  • Une base de tissage : Métier à tisser ou outil fait-maison (petit tutoriel ci-suit)
  • Un peigne.
  • Des aiguilles à laine ou une pince à épiler.
  • Du fil quelconque.
  • De la laine de votre choix et si vous désirez en ajouter !
  • Diverses fleurs, plantes et végétaux.
  • Un morceau de bois pour fixer votre ouvrage.

Si vous souhaitez créer votre métier à tisser de fortune :

  • 4 branches de bois assez épaisses, ancien cadre ou autre chute de bois.
  • De la ficelle.
  • Des clous, selon la taille de la création.

Créer un support pour le tissage :

  1. Munissez-vous de vos branches ou autres chutes de bois et assemblez-les de façon à créer un cadre solide de forme carré ou rectangulaire.
  2. Placez vos clous sur le haut et le bas de ce cadre et tendez vos ficelles pour créer une toile de fond, guide de votre futur ouvrage.

Le tissage de nos végétaux et la création :

Première étape : Une fois la trame montée sur votre outil à tisser, placez le morceau de bois choisit pour fixer l’ouvrage sur votre mur de la manière suivante (voir photographie) Le but étant de passer la branche dessous-dessus, un fil sur deux.

Pour confectionner notre tissage, nous avons ramassé une branche qui nous plaisait dans la forêt environnante, nul besoin d’une essence de bois rare.

Deuxième étape : Commencez à tisser en rabattant les rangées à l’aide d’un peigne. Variez les plaisirs entre bande de tissus, laine ou végétaux. Continuez de cette même façon selon vos désirs.

Troisième étape : Fignolez votre tissage en fermant et en sécurisant ce dernier par le biais de petits nœuds. Rabattez les brins restants derrière l’ouvrage et fixez votre tissage à votre branche.

C’est terminé ! A vous de jouer dès maintenant les artistes tisserands pour enjoliver votre demeure.

Au fil du temps, vous constaterez que vos plantes sèchent et se figent. Il est possible de jouer sur cet aspect afin d’obtenir un rendu des plus poétiques, à la manière d’un cabinet de curiosité ou de cottage bohème dans lequel se terre une herboriste ou même, une sorcière mystérieuse.

En-tête : La Fille des Saisons

Chaque plante possède son identité propre, à vous de l’exploiter et de la sublimer selon vos préférences !

Épinglez-moi sur Pinterest afin de me retrouver !

>>> Cet article est initialement publié au sein du Nymbathe Journal, édition de Litha, Juin 2020. Dans lequel je rédige bénévolement lors de chaque parution. Vous pouvez découvrir mes articles culturels, familiaux et esotériques dans ce dernier en suivant : Ce lien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *