Pédagogie Waldorf : Fabriquer un Herbier, seul ou en famille.

Afin d’initier nos enfants à l’amour de notre Terre, ce, avant même de leur parler de quelconques mythes ou légendes et de spiritualité, il est capital de les inviter à découvrir, apprendre de… & au cœur de la nature qui nous entoure. Voici la fonction de notre Herbier familial, inspiré de la pédagogie Waldorf !

Fabriquer un herbier

Une plante, c’est tellement complexe !

Savoir reconnaître, nommer une plante ou ses différentes parties, permet à l’être-humain d’apprécier, comprendre et maîtriser son environnement. Ainsi entre en œuvre tout l’intérêt ludique et pédagogique d’un herbier familial ou personnel.

Prudence : Les plantes sont à manipuler avec minutie et attention. Nul doute, vous le savez déjà, certaines d’entre-elles peuvent être toxiques. Privilègiez alors le regard à la cueillette si vous avez un quelconque doute.

La capacité de l’homme a s’émouvoir – surtout durant l’enfance – permet de cultiver la curiosité et l’émerveillement face à la nature. Nos yeux sont des outils fabuleux, à eux seuls, ils nous apportent une expérience extraordinaire, que l’on peut compléter de divers outils : L’herbier en lui-même mais pas seulement !
Chaque végétal mérite que l’on s’y attarde, que l’on plonge en lui tel un insecte au printemps, de par leur complexité, couleur et texture mais aussi parce qu’ils vous procureront une émotion esthétique des plus uniques.

Le fait de réaliser un herbier, seul ou accompagné, est une excellente manière de fixer les caractéristiques d’une plante (et ses fonctions) au sein de la mémoire humaine.
Mais au-delà de ça, ce seront des souvenirs d’un lieu et d’une promenade marquante.

Aussi loin que je me souvienne, mes grand-parents me racontaient des histoires passionnantes, un livre ouvert et un trèfle à quatre feuilles séchés entre les doigts.

De tout temps, nombre d’activités sont passées par la collection, qu’il soit question de timbres, cartes et autres trésors. Une collection de végétaux sera d’autant plus originale et intéressante pour l’apprentissage de notre vie sur Terre.

Fabriquer un herbier

Créer son propre Herbier :

L’acte de création n’est en soit pas difficile mais demande un peu de technique tout de même, cela sans grand besoin de matériel.

Il s’agit simplement de cueillir la plante qui vous plaît et de la disposer délicatement afin de pouvoir observer en toute quiétude son aspect général, puis de la faire sécher durant quelques jours.

Voici ma méthologie personnelle pour l’Herbier :

  • En premier lieu, je m’octroie une promenade forestière et admire les végétaux qui l’accompagne. J’aime plonger dans cette luxuriance avec un profond respect.
  • Au détour d’un bois, je ramasse quelques plantes en prenant garde de ne pas les abîmer et de ne pas dévaster les lieux, je choisis et me sers avec parcimonie et place mes trouvailles dans un panier d’osier chiné dans une brocante.
  • Une fois à la maison, je me sers de ma presse à végétaux pour faire sécher la dite-merveille (vous pouvez aussi bien fonctionner à l’ancienne grâce à une pile de livres lourds, d’encyclopedies ou dictionnaires)
  • Placez votre végétal entre deux feuilles de papier absorbants (ou de vieux chiffons, mais en ce cas soyez prudents quant au fait qu’il n’y ait pas de plis pour que ces derniers ne se reportent pas sur la plante une fois sèche) et pressez cette enveloppe absorbante, délicatement, sous une pile de livres de votre choix ou dans une presse prévue à cet effet.
  • Prenez garde à la position de votre fleur lorsque vous la placer, celle-ci sera déterminante pour l’observation future (si vous rencontrez une difficulté, n’hésitez pas à employer un peu d’adhésif)
  • Pour la suite de cette activité, je vous recommande de vous munir de livres sur la botanique et l’univers des plantes, qui se comptent en million d’espèces. (D’autres activités ? Cliques ici)
Fabriquer un herbier

L’intérêt du livre botanique

Certains ouvrages au sujet de plantes, les classent selon leur formes ou couleurs. Ces livres seront une aide précieuse pour classer, découvrir et reconnaître une fleur malgré le fait qu’ils soient parfois difficiles à comprendre.

Fouillez les bibliothèques et lisez les avis de lecteurs pour choisir la source qui vous conviendra le mieux !

Que nous soyons amoureux des plantes, collectionneur, esthète ou créatif : nous avons tous une bonne raison de créer un herbier.

>>> Cet article est initialement publié au sein du Nymbathe Journal, édition de Beltane, Mai 2020. Dans lequel je rédige bénévolement lors de chaque parution. Vous pouvez découvrir mes articles culturels, familiaux et esotériques dans ce dernier en suivant : Ce lien.

Fabriquer un herbier
Epinglez-moi sur Pinterest, pour me retrouver facilement !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *