Festoyer avec les morts : Honorer les disparus


Non classé, Spiritualité / mercredi, octobre 31st, 2018

La nature s’est embrasée et la saison a doucement déployé son voile sur nos foyers, voici le temps de festoyer avec les disparus, nos ancêtres. Le temps d’honorer les anciens et ceux, qui ne sont plus…

En amont, se préparer…

Faire de ce jour un instant unique ne requiert pas de dépenses particulières. La journée se vit et ne s’achète pas, alors de mon côté, lorsque la barrière entre les mondes est fine, je m’accorde une promenade dans la nature et j’ouvre les livres de famille, composés de photographies, de lettres ou autres ayant appartenus à ceux qui ne sont plus de notre monde, les jours précédents les festivités mais aussi pendant. C’est une manière de me remémorer tout un tas de souvenirs et de faire vivre mes ancêtres à travers les histoires que je partage, l’espace d’un instant.

Une célébration familiale autour du partage

Je parle des ancêtres avec mes proches, on se souvient des belles choses partagées, c’est une période pleine d’émotions nostalgiques mais heureuses. Tout est positif au fond car lorsque l’on sait d’où on vient, on ne peut que savoir où l’on va… Et enfin nous organisons un repas en dressant le couvert, au cas où l’un de nos disparus passe par là et désire se joindre à nous.

Nous allumons des bougies pour tout ces anciens, avec qui nous avons partagé un instant de vie. Nous décorons un meuble avec des objets leur ayant appartenus, des objets qui nous font penser à eux, etc… Nous honorons les anciens. Et si le cœur t’en dis, tu peux leur rendre visite au cimetière, te rendre au parc que Mamie aimait tant ou encore tout autre chose !

Les animaux disparus sont autorisés également. Oui, ils faisaient partie de la famille alors n’hésites pas à joindre l’un de leur objet ou une photo à ton autel et tes rituels.

Pour le reste, nous prenons le temps de passer du temps ensemble, peindre, dessiner, colorier et jouer avec les plus jeunes… Chanter, jouer d’un instrument, tout est permis (sauf le filage et le travail des tissus = dans le paganisme slave parce que cet art est bien particulier. Les Rodzanices tissent le destin des nouveaux-nés, ce qui te donne une idée de l’importance de la pratique)

Composer un repas

La saison regorge de couleurs et de saveurs, il ne te reste qu’à créer avec ces dernières : J’ai opté cette année pour du pain d’épices, de la courge et une salade mêlée remplie d’aliments de saison. Le tout sera accompagné d’hydromel et de vin.

Proposes une assiette à celui ou celle qui te rendra visite, allumes quelques bougies en commençant par le dernier décès en date et puis passes aux autres, prononces leur prénom lorsque tu allumés la flamme et penses fort à la personne concernée. Le soucis d’équité veut que tous aient la même bougie pour ne pas faire de jaloux. Durant cette étape, tu peux réciter un poème écrit en leur hommage, chanter ou encore danser, tu es libre de tes choix. Il faut réellement t’approprier la fête.

Une fois le repas terminé, laisses l’assiette dressée pour tes ancêtres, si besoin, éloignes-la des animaux si tu en as en la déposant auprès de ta fenêtre, accompagnée d’une bougie qui veillera.

Le lendemain, il ne te reste qu’à enterer le contenu de l’assiette, au fond du jardin ou au cœur de la forêt… L’occasion de faire une promenade d’automne.

La protection ?

Ceci nous regarde personnellement. En tout cas, du côté slave il est conseillé de se protéger des âmes qui passent et nous côtoient ses jours-ci… Car toutes ne nous veulent pas que du bien.

On ne brandit pas un objet tranchant et l’on ne fait pas de gestes brusques, qui en plus d’apporter une mauvaise ambiance, peuvent « blesser » un être passant par là et ce n’est pas ce que l’on souhaite !

Et pour finir, on peut choisir de se couvrir le visage d’un masque sculpté. Pour que les âmes damnés ou malveillantes ne nous reconnaissent pas et surtout, ne puissent nous atteindre négativement. Les enfants ne sont pas concernés avant un certain âge… Mais tout ça, c’est bien particulier.

Ce qui a été cité précédemment peut convenir à tout le monde ! 😉

Et toi, qu’as-tu prévu pour cette fête ?

Maman suisse d’une petite fille, j’anime ce blog entre deux infusions ou randonnées en montagne. Je rédige autour de la beauté au naturel, la parentalité positive et le maternage proximal mais aussi sur des sujets coups de coeur, le lifestyle et la spiritualité. 🌼 Mes proches me surnomment Heidi mais, je ne vois absolument pas pourquoi ! 🤔

On me retrouve aussi sur WebForKids.ch et LesNaturalistas.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *