7 Raisons de choisir la Maison de Naissance pour accoucher !


En attendant Bébé, Non classé, Parentalité / Friday, September 7th, 2018

Parlons parentalité mais surtout de l’accouchement. Ce sujet que j’évoque peu sur le blog avec un retour suite à mon expérience en maison de naissance.

Voici 7 bonnes raisons de choisir la maison de naissance, pour accoucher.

7 Bonnes raisons d'accoucher en maison de naissance

Pourquoi accoucher en Maison de Naissance ?

Parce que l’on désire une prise en charge plus humaine et naturelle mais rassurante. Moins angoissante que l’hôpital et physiologique, à deux pas de ressources médicales en cas de besoin vital ou parce que l’on change d’avis.

Parce qu’un accouchement implique des batailles, des victoires et parfois des échecs.

Choisir ce type d’accompagnement à la naissance, c’est surtout un choix bien mûri, par la mère, actrice de l’occasion et par le père, un travail d’équipe en somme.

Il s’agit donc d’une option à mi-parcours entre l’accouchement à domicile et l’accouchement en institution hospitalière.

Malgré ça, tous ne peuvent accéder à ces structures. Les grossesses à risque, les grossesses gémellaires et les bébés présentés en siège ne peuvent être pris en charge (petite précision pour la dernière option, avec quelques manipulations, il est possible de retourner l’enfant) ☺️

Les raisons de ce choix :

  • La disponibilité du personnel médical : Bien avant d’accoucher  il m’a été donné la chance de rencontrer une bonne grande partie du personnel médical. C’est très rassurant car le jour J, on ne se trouve pas face à des inconnus et l’on peut aussi voir si le courant passe, ou pas. En plus de cet avantage, lors de l’accouchement ce ne sont pas 10 personnes qui sont avec nous mais 2, 3 tout au plus, tous qualifiés !
  • Le respect de nos choix : Qu’il s’agisse de partager votre playlist favorite ou encore de préférer la baignoire au lit, le ballon ou la promenade au parc, vos choix sont analysés et respectés au mieux. J’ai ainsi pu prendre un bain, m’essayer au lit, au ballon et même à la promenade au centre commercial… 😂 (cette anecdote est gratuite)
  • La prise en charge : En maison de naissance, on ne vous infantilise pas. Vous êtes une femme et un couplé libre, fort et humain… C’est là toute la différence ! Nos préférences alimentaires ont été suivies et les sage-femmes se sont occupés de nous, comme le feraient des mères ou des sœurs. En enfin, nous ne sommes pas qu’un numéro au milieux d’autres patients.
  • L’aide à l’allaitement : Les sage-femmes m’ont aidés à la mise en place de mon allaitement en me montrant la technique, en infusant des plantes pour favoriser la montée de lait durant les 48hrs après la naissance… Elles m’ont préparé de petites surprises dans la chambre familiale. J’ai reçu des coussinets d’allaitement lavables, de la crème à la lanoline, etc… J’ai été très touchée par autant d’humanisme. Ce devrait être comme ça partout !
  • L’implication du père : Constamment, il a été invité à participer. Bien qu’il a beaucoup hésité. Le personnel a été plus agréable avec lui que l’a été celui de l’hôpital par la suite… Ça change beaucoup de choses l’air de rien.
  • La compréhension et la compassion constante : Quoiqu’il arrive, quoique l’on pense ou fasse, le personnel nous encourage et nous soutient. Devant nos faiblesses, les sage-femmes ont réagit comme des mères… Avec le recul, c’est quelque chose qui m’émeut.
  • Vivre son accouchement : Le respect de la physiologie de l’accouchement est une chose marquante. Lorsque la mère décide d’aider un petit être à naître de cette façon, elle reste libre de ses mouvements. De vaquer aux choses qui la passionne ou l’aide à se détendre. Elle peut bouger, se mouvoir pour rejoindre les toilettes, manger et boire. C’est une véritable liberté de vivre !

Article lié : Mes 10 fun facts sur la grossesse.

Tu l’auras compris, j’ai été conquise par la maison de naissance et même si, je dû accepter le transfert pour raisons médicales et cela avec beaucoup de regret et d’amertume, je suis ravie de se passage à la maison de naissance qui a duré un peu plus de 24hrs… La suite s’est déroulée à l’hôpital situé à même pas 5 minutes de là.

Le lendemain, j’ai pu terminer mon séjour en maison de naissance car il n’y avait aucun risque vital pour ma fille et moi-même.

J’ai accouché (presque) naturellement à l’hôpital. La maison de naissance sera pour une autre fois…

Parfois, je me dis que j’ai hâte. Et toi comment as-tu accouché ?

7 bonnes raisons d'accoucher en maison de naissance - La Fille des Saisons
Épinglez-moi sur Pinterest !

Maman suisse d’une petite fille, j’anime ce blog entre deux infusions ou randonnées en montagne. Je rédige autour de la beauté au naturel, la parentalité positive et le maternage proximal mais aussi sur des sujets coups de coeur, le lifestyle et la spiritualité. 🌼 Mes proches me surnomment Heidi mais, je ne vois absolument pas pourquoi ! 🤔

On me retrouve aussi sur WebForKids.ch et LesNaturalistas.fr

12 Replies to “7 Raisons de choisir la Maison de Naissance pour accoucher !”

  1. Bonjour, merci pour cet article et j’y apprends quelque chose. Je ne savais pas que cela existait des maisons de naissance en France. Autrefois j’étais intéressée par l’accouchement à domicile suite à un témoignage d’une sage-femme. Mais je l’ai jamais tenté parce que mon ex et l’environnement dont je vivais n’était pas ouvert à cela… En tout cas, bien contente de savoir que cela existe.

    1. Bonsoir,
      Alors oui ça existe en France.
      J’ai accouché en Suisse mais la France et la Belgique (de sûr) en propose, mais ce n’est pas encore très connu. J’espère que ça s’arrangera avec le temps car ce sont des structures intéressantes, sur le papier. 😊 Comme souvent, il est bon de se renseigner sur le lieu que l’on choisit.
      Bonne soirée.

  2. J’ai accouché à la maternité des Bluets (Paris) ce printemps, et j’ai eu la chance de trouver une équipe très humaine, réduite (deux sages-femmes), qui m’a accompagnée, guidée (là aussi, bain, ballon, etc…) et respectée. J’ai peut-être eu de la chance (pas grand monde ces jours-là).

    Au cours de ma grossesse, j’ai appris qu’il y avait une maison de naissance attenante aux Bluets (et du coup à l’hôpital Trousseau en cas de grave urgence), le CALM. Je n’ai pas osé franchir le pas, mais pourquoi pas pour une seconde grossesse ? Ton article me conforte dans ce sens.

    1. Bonjour,

      Et pourquoi pas ! 🙂
      Si cela est votre choix.

      C’est bien qu’il y ait encore quelques accouchements qui se passent à merveille ! ❤️ C’est la seule chose que je veux souhaiter à toutes les femmes (et les familles)
      La parentalité est si précieuse…

      Mon seul conseil sera de bien se renseigner sur les établissements peu importe lesquels. 😉
      En vous souhaitant une bonne journée et une belle continuation.

  3. Clairement ça aurait mon rêve d’accoucher en maison de naissance. Mais les conditions sont tellement strictes (alors que la sécurité est là) que malheureusement ce ne sera jamais possible. Le seul choix c’est l’hôpital hyper médicalisé. Ce serait bien que ces structures s’ouvrent plus comme cela se fait dans d’autres pays.

  4. Je voulais vraiment accoucher dans un maison de naissance, mais j’ai eu un gros problème – le temps et la distance.

    Mes 2 premières naissances ont été très rapides

    1. Je suis allé à l’hôpital avec une dilatation de 7 cm (je n’avais rien senti) et j’ai eu le bébé quelques heures plus tard – accouchement dans le bain en Estonie (j’ai choisi d’accoucher en Estonie car en France le concept d’accoucher dans le bain n’était pas très connu ou soutenu)

    2. J’ai dilaté de 2,5cm à 10cm en 35 minutes

    J’ai une maison de naissance à 30 km de chez moi mais le problème est que pour y arriver, on doit conduire à travers une ville déterminée à réduire la quantité de trafic (que je trouve effectivement positive). Pendant l’après midi, le passage de la ville peut prendre plus d’une heure. Je savais donc que pour moi ce serait jouer avec le feu et j’ai décidé d’accoucher dans le même hôpital où j’ai accouchée mon deuxième bébé.

    Un hôpital qui est directement relié à l’autoroute et qui a une salle d’accouchement naturelle (ce qui signifie que tous les points que vous avez mentionnés dans votre article ont été respectés).

    Et ma décision était justifiée parce que le troisième bébé est venu encore plus vite que les deux autres. 😀

    Et pour moi, la seule chose que je n’aime pas, c’est qu’au moins dans le maison de naissance qui est proche de nous, on peut rester au maximum quelques heures après l’accouchement. Après cela, vous devez rentrer chez vous ou demander à être transféré à l’hôpital.

    Je le trouverais beaucoup plus agréable de pouvoir passer au moins la première nuit dans un environnement calme et non médical, mais d’avoir la chance d’avoir un peu de l’aide si nécessaire

    1. Bonjour,

      Merci d’avoir partagé votre expérience.
      J’ai pu rester à la maison de naissance, ainsi on a de l’aide si besoin mais ce n’est peut être pas pareil dans tout les établissements et selon les cas.

      A la base je devais rester à l’hôpital mais j’ai réussis à retourner à la maison de naissance durant les 48h d’observation.

      Bonne journée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *