Je n’aurais jamais imaginé devenir cette mère…


Éducation, Parentalité, Pédagogies / lundi, mai 7th, 2018

Lorsque j’étais plus jeune, je voulais déjà être mère mais je ne pensais pas devenir cette mère-là. Celle que je suis aujourd’hui est loin de l’éducation reçue et de mes idées d’avant-grossesse.

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. L’adage me va comme un gant…

Avant de devenir mère, j’avais une vision bien pré-conçue de la parentalité. Des pseudos-valeurs qui se sont transformées avec le temps en ce bonifiant comme le ferait un bon vin.

La rumeur dit que : « Ce n’est pareil quand ce sont nos enfants » et c’est vrai, pour ma part en tout cas.

Encore une fois, il est ici sujet de mon cas personnel.

Je suis devenue cette mère là...

Le rapport à l’éducation depuis que je suis mère ?

J’ai grandis dans une famille simple, au sein de laquelle chaque membre a fait de son mieux avec son bagage éducatif. Quelques petites fautes ont été commises (Je n’en veux à personne) cependant, et pour l’un des membres de ma famille, ce fut de grosses erreurs.

En vieillissant, j’avais une certaine rancoeur par rapport à ça (Je ne pense pas qu’elle ait disparu. Je n’ai pas oublié…), mais aussi beaucoup de colère et d’incompréhension.

  • Filliozat nous enseigne d’ailleurs qu’il faut vivre avec ces sentiments mais… En paix avec nous-même, avec notre « enfant intérieur« , celui que nous étions auparavant et de ne pas se culpabiliser. Ces ouvrages m’ont beaucoup aidés à voir clair en moi, je ne peux que la remercier.

On reproduit souvent le schéma familial, consciemment ou non…

Avec le temps, je me suis réconciliée avec mon « enfant intérieur« , ce que j’ai vécu n’est pas de ma faute. J’ai toujours eu la sensation d’être coupable et d’avoir mérité mon parcours, alors que j’étais innocente, une enfant comme une autre.

Lorsque j’étais enceinte, je me suis projetée comme tous parents et j’ai eu peur de reproduire mon vécu, de voir la peur et l’incompréhension dans les yeux de mon enfant et pire, la crainte.

Je refusais de lire ses sentiments en mon enfant. Qu’elle ait peur de sa maman et de la faire pleurer suite à quelques violences *ordinaires

Pour moi les VEO, ce n’est juste pas possible. Pas négociable et pourtant, je croyais qu’une fessée « éduquait » avant d’être enceinte. Car moi aussi, je l’ai cru !

Les Violences Éducatives Ordinaires

Lever la main sur son enfant. Ça peut paraître « anodin » mais ce geste aussi insignifiant soit-il sur le moment peut laisser des marques indélébiles au coeur d’un esprit.

Sur le moment, le parent est soulagé mais ensuite vient la culpabilité… On a merdé, on s’en veut profondément.

Et si autre chose était possible ? Si d’autres réactions marchaient tout autant, voir mieux ? N’essaieriez-vous pas ?

C’est ainsi que j’ai commencé à lire et qu’en fin de compte, j’ai opté pour la parentalité bienveillante et positive. Pour ne pas reproduire des actes qui m’ont profondément marquée.

Mais aussi pour ne pas altérer ma relation avec mon enfant, pour ne pas culpabiliser et lire le chagrin dans son regard et la peur de ses parents…

C’est aussi important d’apprendre et de ne pas juger les maladresses des autres. De prendre en compte que l’erreur est humaine et qu’il n’y que les imbéciles, qui ne changent pas d’avis !

Cet article est un peu brouillon. Mais ceci, sera l’introduction d’un sujet on ne peut plus complexe, je vous reparle de tout ceci très bientôt…

Merci de votre compréhension face à mes mots, un peu difficiles à partager.

Sachez qu’aujourd’hui, je suis devenue une mère aimante et bienveillante. Contre toute attente, moi qui pensait auparavant que les VEO étaient la solution, j’ai choisis la parentalité positive !

Je suis devenue cette mère-là - La Fille des Saisons
Épinglez-moi sur Pinterest !

Maman suisse d’une petite fille, j’anime ce blog entre deux infusions ou randonnées en montagne. Je rédige autour de la beauté au naturel, la parentalité positive et le maternage proximal mais aussi sur des sujets coups de coeur, le lifestyle et la spiritualité. 🌼 Mes proches me surnomment Heidi mais, je ne vois absolument pas pourquoi ! 🤔

On me retrouve aussi sur WebForKids.ch et LesNaturalistas.fr

2 réponses à « Je n’aurais jamais imaginé devenir cette mère… »

  1. Coucou ! Décidément, j’adore tes articles maternité =) Je me reconnais tellement dans tes mots, et je pense que c’est quand même le cas de beaucoup de personnes ! Avant d’être enceinte j’avais des idées toutes faites, et tout ça a profondément changé pendant ma grossesse et ça continue d’évoluer. Devenir un parent bienveillant quand on a pas reçu cette éducation (même si la plupart du temps nos parents ont fait du mieux qu’ils ont pu), n’est pas simple. On a forcément tendance à reproduire des choses que l’on ne souhaiterait pas. Plus mon fils grandit et plus je dois réfléchir à ce que je dis, à ce qui me viendrait naturellement comme réaction. C’est un travail de longue haleine !! A bientôt !

    1. Hello !
      Un travail de longue haleine, c’est tout à fait ça. Il faut accepter de se remettre en question et d’avoir mal agit par moment et ce n’est pas facile. L’un des obstacles délicats est de dire aux adultes qui nous ont éduqués : « Vous avez fait de votre mieux, mais ce n’était pas la bonne méthode. Et puisque vous l’avez cru, je ne vous en veux pas. »
      L’entendre, pour eux, ne doit pas être facile, malheureusement.
      Bonne journée et merci pour ton message !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *