Avril dessine des constellations sur ma peau avec l’Huile Pailletée multi-usages


Beauté naturelle, Cheveux, Visage et Corps / lundi, février 5th, 2018

Au cours d’une année, il existe de multiples occasions pour briller.
Et s’il était possible de briller de milles feux, tout en prenant soin de sa peau de manière naturelle ? La marque de cosmétique biologique Avril, c’est donné pour objectif de rendre cela possible, à prix raisonnable.

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une revue sur cette huile, à l’odeur enivrante de noix de coco et de figue, un choix judicieux qui vous suivra toute l’année, sans fausse note !

L’Huile pailletée, une alternative BIO-digieuse et vegan :

Mon flacon d’huile Kadalys est terminé depuis plusieurs mois. J’ai donc eu le temps de tester et découvrir son presque alter-égo de chez Avril.
Une huile moins onéreuse et plus cuivrée dans son fini mais tout aussi gourmande.

Confectionné sur base d’huile d’amande douce, le produit s’étale sur la peau en douceur tout en laissant un voile plutôt sec et satiné qui me plaît beaucoup.
Son parfum chaleureux de noix de coco et de figue possède un petit goût de  » reviens-y ! « , on ne s’en lasse pas, l’opulence des senteurs, presque sensuelle, est un plaisir pour les sens sans être entêtante.

L’huile d’amande douce est reconnue pour ses vertus apaisantes et adoucissantes, elle convient particulièrement aux peaux sèches, victimes d’inconfort ou encore aux peaux délicates et fragiles. Et niveau cheveux, elle sait faire preuve de douceur et permet de fortifier.

Le petit plus est qu’elle soit vegan, non-testée sur les animaux et bien entendu biologique. L’huile est fabriquée en france et les pailettes sont entièrement naturelles, afin de ne pas polluer nos océans.

Alors, au début, quand on appuie sur le bouton pressoir, c’est déroutant je l’admet car l’aspect est épais mais très vite en frictionnant le produit, j’ai été rassurée.
En fait, il en faut très peu pour être efficace et ça, c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Et comme des images sont plus parlantes que des mots…

Et pour finir, pour les plus téméraires, il est possible d’en appliquer sur la crinière. Avec parcimonie, les cheveux ne seront pas alourdit et le rendu restera subtil.
Cheveux subtilement parfumés, en prime !

Maintenant, passons au plus sérieux de la revue, la composition.

Liste INCI :

Caprylic/capric triglyceride, helianthus annuus (sunflower) seed oil*, prunus amygdalus dulcis (sweet almond) oil*, hydrated silica, mica, fragrance, ci 77491 (iron oxides), tocopherol, ci 77891 (titanium dioxide), limonene, linalool, eugenol.


*Ingrédients issus de l’Agriculture Biologique.


– 97% du total des ingrédients sont d’origine naturelle.
– 20% du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.

 

Prix de vente : 17,00 CHF/100 ml
Certifications/Labels : EcoCert
Conservation : 12 mois
Origine : France


Conclusion :

En soi, c’est une composition plutôt bonne et saine, comme on aime, pour un investissement moindre, nous avons un bon produit.

Les pailletes sont subtiles et délicates, on ne s’en met pas partout grâce à ce format (qui n’est pas un spray « nuage » mais une sorte de jet « direct »), c’est plutôt plaisant.

L’odeur est exquise, attention aux dépendances.
Je me dédouane de toutes responsabilités.

En comparaison et par rapport à l’Huile sublime de Kadalys, le détail significatif réside en la composition, qui pour cette dernière est plus riche mais non-certifiée biologique et pour finir, le produit s’avère bien plus cher.

De mon point de vue, je serai plus à même d’acheter celle-ci, plus abordable.

Informations pratiques :

Boutique suisse : 17,00 CHF
Achat en France : 15,00 euros

La Fille des Saisons
*Reçu pour appréciation

3 réponses à « Avril dessine des constellations sur ma peau avec l’Huile Pailletée multi-usages »

  1. J'en ai produit une pour ma belle-soeur mais elle n'est pas bon marché à faire… Sinon l'unique détail de l'INCI qui me hérisse un peu est le dioxyde de titane. Je préfère l'éviter dans les compositions car s'il est à nanoparticules il ne fait pas du bien (dur de l'éviter cependant).

    1. Très souvent, quand le Dioxyde de Titane est [nano], il contient des nanoparticules.
      Ici, il n'apparaît pas comme tel sur l'INCI, mais bon… Je ne suis pas employée de laboratoires pour vérifier. 😉 La marque te répondra mieux que moi, à ce niveau.

      Sinon, c'est "simple' à fabriquer soi-même quand on a un moment pour le faire; Et les moyens.

      Merci pour ton avis en tout cas !
      Et bonne soirée/nuit ou journée à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *